La posture de coach


A quoi pensez-vous quand vous entendez le mot coach ?

Etre coach nécessite une formation rigoureuse, exigeante, un « méta-regard », une prise de recul et de conscience pour permettre aux personnes d’évoluer avec confiance et détermination. Etre coach ne s’improvise pas…

Face à la recrudescence du mot « coach », certains thérapeutes ou accompagnants associent le terme « coaching » à leur présentation, sans aucune formation, voyant dans cette stratégie une opportunité de développer leur clientèle.

Si de nombreux praticiens en orientation scolaire, développement personnel évoquent encore une absence de reconnaissance ou de formation officielle, passez votre chemin ! Il existe bien depuis 2016, des formations bénéficiant d’une reconnaissance officielle, comme le titre professionnel « Coach Professionnel »  inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles. Il vous est fortement recommandé de demander sa certification officielle à votre coach.

Objectif global poursuivi

Durée, fréquence des séances

Modalités d'organisation

Lieu de la prestation

Clauses de confidentialité

Tarif, règlement, CGU


Le coach est donc un accompagnant avec une posture professionnelle très exigeante, des sens exacerbés et des outils pertinents et pratiques pour permettre à chacun de découvrir, développer ses talents.

Le coach est un médiateur qui permet à une personne de développer autonomie, prise de recul et surtout d’atteindre un niveau de réussite favorisant l’épanouissement personnel, scolaire ou professionnel. Ainsi, il doit vous indiquer un nombre de séances raisonnables, de cinq à dix maximum. Véritable transformateur de talents, le coach, par son écoute active, neutre et bienveillante et une technique de questionnement pointue, fait prendre conscience à la personne de points clés de son comportement pour les améliorer.

L’écoute, le non-jugement du professionnel doivent débloquer des nœuds qui freinaient la progression de la personne accompagnée. Un coach professionnel interroge sur le processus et non sur le fond. Il a pour mission d‘éveiller la conscience,  la capacité d’action et de réflexion.

Tout coach professionnel s’interdit de poser des questions de type « Pourquoi ?». En posant des questions ouvertes, le coach permet à la personne coachée de reproduire sur du long terme des schémas de pensée ou de comportement bénéfiques pour elle et de gagner en confiance.

Tout coach « sérieux » doit connaître ses limites et orienter vers un thérapeute plus adapté en cas de troubles mentaux/comportementaux trop importants.

elementum mattis ultricies ut ipsum vulputate,